Tech’News N°14 : Jessie et Lily, vous risquez de les adopter !

mai 15, 2015
jmc
JMC

Lily : votre nouveau compagnon de route !

drone01

Une bonne excuse de repartir dans vos escapades aventureuses et de montrer vos exploits à vos proches ; La prochaine sortie de ce drone fera le buzz, pour sûr, notamment auprès de la communauté des sports extrêmes.
Ayant un design simple, épuré, ce quadricoptère accroche rien qu’au visuel, pourtant derrière ces apparences, l’engin propose un fonctionnement intelligent et efficace.

 

drone02

Intégrant une microcaméra VGA, lui permettant de suivre précisément l’utilisateur, Lily vole jusqu’à 15 m d’altitude et 30 m de distance maximale avec une vitesse limitée à 40 km/h du porteur de la balise GPS. Et justement tout l’intérêt repose sur cette fameuse balise, l’utilisateur est identifié par ce capteur GPS qu’il aura encapsulé dans le bracelet lui permettant d’ordonner à la machine une rotation sur elle-même ou autour du porteur, ou encore un changement de placement, en étant de côté ou devant. Grâce à la caméra étanche de 1080p inclus dans le drone, l’utilisateur aura donc la possibilité de réaliser des panoramas, de filmer de côtés. avec une qualité qu’on peut retrouver chez la GoPro. Toutes les photos et vidéos seront enregistrées sur une carte SD.

 

drone18

En terme d’utilisation à proprement parler, la prise en main est direct, il suffira d’allumer le drone et de le lancer dans les airs. L’atterrissage se fera encore plus simplement, en tendant les mains pour que l’engin revienne.
Comme toujours, l’autonomie peut laisser à désirer avec 20 minutes de vols. Bien que cela reste au-dessus de ce qu’on peut trouver actuellement, difficile de recharger la machine quand on se retrouve dans des zones reculées. La batterie, n’étant pas amovible, n’arrange rien sur ce point. D’ici là, le français Antoine Balaresque co-fondateur de la start-up Lyli nous assure qu’ils travaillent là-dessus avant la sortie officielle du produit.
Et justement, pour ce qui est de la commercialisation, Lyli sera disponible en février 2016 pour 499 dollars en précommande ou le double dans le cas contraire.

 

 

Debian 8.0 alias Jessie : un regain de praticités

02

La gratuité n’est pas synonyme de médiocrité, en voici un bon exemple !
Dernièrement, la distribution Debian a donnée suite à son système d’exploitation. Surnommée Jessie, son nouveau bébé aura mis deux ans de développement pour aboutir et nous présenter une panoplie de fonctionnalités qui fera rougir l’OS propriétaire Windows 10.
Réputé pour des qualités indéniables de distribution robuste, stable, sécurisé et très professionnelle, l’équipe de développement est restée dans la continuité de l’esprit des précédentes versions.
Un travail titanesque de mises à niveau des différents “paquets”, éléments incontournables des environnements UNIX comme celui sur lequel se base Debian, ont été mis en place.

 

En conséquence, Jessie réussi le parie d’une très grande portabilité hardware, de nouvelles architectures et derniers matériels en vogue sont prises en charge.
Debian 8.0 est l’occasion de revenir sur l’environnement de bureau Gnome 3.14 (avec toujours la possibilité de changer) qui sera installé par défaut et des dernières versions des utilitaires les plus connus (LibreOffice 4.3.3, Iceweasel et Icedove 31.6.0 alias Firefox et Thunderbird, etc.).Enfin, Jessie passe au système d’initialisation appellé systemd, il offre une meilleure parallélisation des processus et des services et permet donc un temps de démarrage encore plus court !Vous l’aurez compris, si vous cherchez une alternative gratuite, avec une documentation importante et facile d’accès qui fonctionne sur les derniers appareils, Debian 8.0 est fait pour vous.
Sachez toutefois que la thématique du logiciel libre et de ses mécaniques n’a pas été abordée car il faudrait bien plus qu’un simple article sur ce sujet.

Related Posts